Blog

Quitter ses parents, gérer un premier logement seul

Faites une simulation pour votre premier crédit aménagement.

Ca y est, vous quittez vos parents. Pour vous, un moment peut être tant attendu. Pour vos parents, une catastrophe ou une libération. Dans tous les cas, une étape clé dans vos vies respectives. Encore faut-il disposer des fonds nécessaires à votre départ. Quelques pistes.   

 Vous avez décidé de ne pas faire partie des Tanguy. Ou vous en étiez un, mais, ça suffit. L’envol est décidé. La liberté commence. Et les responsabilités également. Un début dans la vie qui va faire fondre vos économies, si vous en aviez. Le saviez-vous ? Différents prêts existent pour vous lancer dans la vraie vie..

Un grand saut : acheter son logement

Comme beaucoup de Belges, ou sans doute comme vos parents, vous avez une brique dans le ventre. Vous avez donc décidé d’investir dans votre propre logement. Une valeur sûre puisque le marché de l’immobilier rapporte.
Vous pouvez commencer par un premier studio. Si les fonds manquent pour acheter votre futur chez vous, vous devrez contracter votre premier crédit, le prêt hypothécaire.


Le saviez-vous ? En achetant un appartement, vous aurez à supporter les frais des travaux dans les parties communes décidés par le syndicat de copropriété. Couvrez ces dépenses imprévues avec le prêt copropriété.


Qui dit acte de vente dit frais de notaire. Pas de panique, un crédit frais de notaire peut s’avérer indispensable pour couvrir les honoraires demandés par cet intermédiaire.
Et si vous avez craqué pour un logement où il va falloir rénover ? Des travaux, ça chiffre vite. Pas de panique, le crédit rénovation vous aide à financer votre futur chantier. 

Louer votre premier logement, quels frais envisager?

Vous n’avez pas envie d’acheter pour le moment et préférez louer votre premier chez vous. La première grosse dépense à prévoir sera la garantie locative, une somme d’argent que le propriétaire va vous demander de bloquer. Cette garantie représente l’équivalent de plusieurs mois de loyer, légalement de 2 mois (pour une garantie sur un compte bloqué) ou de 3 mois (en cas de garantie bancaire).

Ensuite, même si papa et maman vous ont laissé le mobilier de votre ancienne chambre, vous devrez acheter tout le nécessaire pour aménager votre intérieur. Voire même une nouvelle chambre si vous n’aimez pas redormir dans votre ancien lit.

Un conseil : pour vos meubles, investissez dans du durable. Un bon plan car les meubles bon marché ne supportent pas les nombreux montages et démontages des déménagements. Et aussi, des meubles qui résistent longtemps c’est autant de déchets en moins pour préserver notre planète.

Le mobilier, la vaisselle, les tentures, les dépenses s’accumulent. Pour toutes ces dépenses liées à un premier logement, le financement est envisageable avec un crédit aménagement.

Que ce soit pour l’achat ou la location de votre logement, la règle de base pour éviter l’endettement est simple : la charge liée au logement doit représenter maximum un tiers de vos revenus.

La voiture, un (presque) indispensable de votre liberté

Fini d’emprunter la voiture de papa ou maman. Une fois en dehors du nid parental, il vous faut votre propre véhicule. Pour vous rendre au travail et voir vos amis ou partir en vacances, la voiture sera parfois la seule alternative pour vous déplacer.

En manque de trésorerie, sachez que vous pouvez emprunter soit pour une voiture neuve ( à partir de 7.501 €) soit pour un véhicule d’occasion (de plus de 3 ans, à partir de 5.000 €). 

Vous pouvez même emprunter un peu plus (10%) que la valeur du véhicule. De quoi payer les autres dépenses comme l’assurance, l’assistance, les taxes, les entretiens, le premier plein, les pannes et pneus crevés ou pneus hiver.

Quitter ses parents, de multiples dépenses à financer

Parmi les dépenses qu’il va falloir couvrir seul.e pour votre futur nid, en plus du logement et de son aménagement, il y aura : 

  •  les assurances
  • le dépôt de la garantie locative si vous louez
  • l’ordinateur
  • les taxes
  • les frais de déménagement
  • l’achat d’électroménagers (machine à laver, sèche-linge, …)

 et puis aussi les frais de souscription à une mutuelle, assurance hospitalisation, vos dépenses médicales, etc…

Le premier défi en quittant le nid : gérer votre budget

 Ce ne sont pas les postes de dépenses qui manquent. Vivre seul pour la première fois, ce sera pour vous la confrontation avec cette première difficulté : apprendre à gérer un budget. Cela veut dire bien anticiper vos dépenses sur base de vos rentrées. Et apprendre à ne pas vivre plus haut que ses moyens.

Et en cas d’imprévus ? Si vos parents ne savent pas (ou ne veulent pas) vous aider, vous devez vous tourner vers un courtier pour obtenir un prêt personnel.

Avant de vous lancer dans un emprunt, sans doute le premier de votre vie, demandez aussi de bons conseils à vos parents. Ils sont passés par là. Pas envie de les embêter ? Effectuez une simulation en ligne pour estimer vos capacités de remboursement.

Besoin d’un financement pour votre entrée dans la vie autonome ? Vous pouvez explorer les prêts dont vous auriez besoin sur notre site. Les mensualités, durées et taux d’intérêt varient en fonction des différents types de crédits. 

 

Démarrer une simulation de crédit

Entrez une valeur entre 5000 - 20000

Entrez une valeur entre 5000 - 50000

Entrez une valeur entre 5000 - 50000

Keys

Crédits hypothécaires

Découvrez nos différentes solutions pour financer votre projet immobilier en crédit hypothécaire.

Nos crédits hypothécaires
Yoga

Attention, emprunter de l’argent coûte aussi de l’argent.

Chez Elantis, nous prenons vos finances au sérieux. Nos experts sont là pour vous orienter dans votre meilleur intérêt.

Notre pacte crédit responsable